Skip to content
relocalisation bdi bretagne

Pour soutenir

l’achat local des entreprises

Relocaliser par les achats,

pour et avec les entreprises

Unknown 1

La démarche de relocalisation par les achats a été lancée par la Région Bretagne en 2022 à la suite d’une étude pilotée en 2021, par l’association Produit en Bretagne, le MEDEF, le Crédit Mutuel Arkea, et la Région Bretagne. Elle avait alors démontré l’intérêt d’une politique structurée, et mesuré un potentiel de création de 130 000 emplois et 5 milliards d’euros de PIB à horizon 2030.

L’objectif consiste à convertir ce potentiel en une stratégie régionale en s’appuyant sur la relocalisation des achats des entreprises, en priorité dans les secteurs « locomotives » pour le territoire : mer, agriculture et alimentaire, électronique et digital sans oublier le tourisme. La Bretagne est d’ores et déjà la première région de France en termes d’achats locaux par les consommateurs. Il s’agit, grâce à ce projet d’aller plus loin pour renforcer et développer l’économie régionale et opérer une transition écologique significative.

Relocaliser par les achats,

une démarche au service des transitions

Présentée à l’occasion du Forum Économique Breton (FEB) en 2023 par Loïc Hénaff, conseiller régional en charge des relocalisations, de la logistique et du fret, la démarche Relocalisons.bzh répond à un objectif clair : engager les entreprises bretonnes dans une démarche d’achat local pour renforcer le tissu économique régional et stimuler sa transition vers une économie moins carbonée.

Pourquoi acheter à l’autre bout du monde des produits ou services disponibles en Bretagne, dans le Grand-Ouest ou ailleurs en France ? C’est à cette question que répond le projet Relocalisons.bzh. Focalisé sur le levier des achats des entreprises, le plan d’action régional se décompose en trois grands axes :

  • Sensibiliser les dirigeants à l’enjeu de relocalisation par les achats
  • Favoriser la création de nouvelles relations acheteurs/fournisseurs
  • Identifier et accompagner la relocalisation d’activités

Des enjeux forts

Pour les entreprises, les enjeux sont de taille : renforcer leur compétitivité, créer ou préserver des emplois locaux, réduire la pollution liée au transport et à la production notamment, sécuriser les approvisionnements… Plus globalement, il s’agit aussi de répondre aux enjeux de souveraineté, de pérennité du modèle économique et social et de soutenabilité environnementale.

Le plan d’action régional en faveur de la relocalisation et les partenaires du COPIL

Le plan d’action co-construit par l’ensemble des partenaires du projet Relocalisons.bzh se décompose en trois grands axes, centrés sur la sensibilisation des dirigeants à la relocalisation des achats, la création de nouvelles relations avec des fournisseurs ou partenaires locaux, et la relocalisation d’entreprises ou localisation de nouvelles activités. Ce plan d’action se décline en 16 actions, mises en œuvre par les différents membres du comité de pilotage en fonction de leurs missions. Ainsi seront par exemple mis en place des outils à destination des entreprises (Charte « Je (re)localise mes achats en Bretagne », Indice breton de l’achat local, ateliers de formation…), des actions d’information et de mobilisation, notamment avec l’organisation de différents événements, l’accompagnement à l’identification de potentiels fournisseurs.

Le TCO, un outil au service

de la relocalisation par les achats

Le TCO (total cost of ownership) est une méthode globale de calcul des coûts, également appelée coûts complets.

Les actus